Nouvelles du CIUSSS

COVID-19 et alimentation : avez-vous les bons réflexes?

Vous vous questionnez à savoir si vous devez ou non décontaminer votre épicerie une fois de retour à la maison? Pour donner l’heure juste aux consommateurs, le ministère de l’Agriculture, Pêcheries et Alimentation du Québec (MAPAC) a émis quelques recommandations, faciles à adopter au quotidien.

Que devriez-vous nettoyer?
Tout d’abord, selon le MAPAQ, la transmission de la COVID-19 par l’ingestion d’aliments est écartée. Aussi, le coronavirus ne peut pas se multiplier dans les aliments, il a besoin d’être en contact avec une cellule d’un être vivant pour se multiplier. Toutefois, bien que ce ne soit pas le mode de transmission principal, il est possible de contracter la maladie en touchant une surface sur laquelle se trouve le virus, puis en portant ses mains à son visage (yeux, nez, bouche). Les risques sont cependant assez faibles puisque, lorsque le virus atterrit sur du carton ou du plastique, sa concentration ne cesse de diminuer. Pour cette raison, il n’est pas nécessaire de désinfecter les emballages. 

Le MAPAQ recommande plutôt de vous laver les mains :

  • Au retour de l’épicerie
  • Après avoir rangé les articles et les aliments
  • Avant de cuisiner
  • Avant de manger

En ce qui concerne les fruits et les légumes, comme en temps normal, ils doivent être nettoyés en frottant leur surface à l’eau. Il n’est pas nécessaire d’utiliser du savon ou un autre détergent.

De bonnes habitudes à adopter
Pensez à planifier davantage vos repas de la semaine pour réduire vos déplacements à l’épicerie et, lorsque vous y allez, respectez les deux mètres de distance avec les autres clients. Tel que recommandé par le ministère de la Santé et des Services Sociaux, vous devez vous abstenir d’aller à l’épicerie si vous êtes en quarantaine ou si vous faites partie de la population vulnérable. Si c’est votre cas, demandez à votre entourage de vous donner un coup de pouce, ou encore, commandez votre épicerie en ligne. 

Finalement, acheter des aliments locaux demeure un autre geste important puisqu’il permet de soutenir les producteurs et les commerces d’ici. « Plus on consomme local, plus on favorise la diversité de l’offre alimentaire au Québec », rappelle le MAPAC. 


Source : ministère de l’Agriculture, Pêcheries et Alimentation du Québec et Québec.ca/coronavirus

_

Liens utiles :

Coronavirus COVID-19
Quebec.ca/coronavirus
Guide d'autosoins du MSSS
Stress, anxiété et déprime associés à la maladie à coronavirus COVID-19

Vous avez trouvé cet article intéressant? Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir chaque mois les conseils de nos experts directement dans votre boîte courriel.

Retour à l'infolettre

 

Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.