Nouvelles du CIUSSS

Le savon, le pire ennemi du coronavirus

Le SRAS-CoV-2, comme tous les virus, est composé d’un ADN viral en son centre entouré d’une membrane protectrice. Cette membrane est faite de gras et rejette l’eau. Pour cette raison, il ne serait pas efficace de seulement se laver les mains à l’eau, le savon est essentiel.

Le savon déjoue les molécules de la membrane lipidique. En effet, comme la matière grasse du savon ressemble au gras de la membrane, les lipides laissent passer les molécules de savon. Lorsque ces dernières pénètrent la membrane, elles la détruisent, la font éclater.

De plus, pendant le nettoyage, les molécules de savon créent des capsules autour de chaque débris (débris de virus, saletés, microbes). Le rinçage avec de l’eau permet d’éliminer toutes ces micelles qui contiennent le virus, ainsi, on ne les gardera pas sur nos mains. Toutes ces étapes justifient l’obligation de se laver les mains pendant au moins 20 secondes : il faut laisser le temps au savon de faire son travail.  

Est-ce que tous les savons sont égaux?
Tous les savons sont efficaces, qu’ils soient synthétiques ou naturels, en pain (barre) ou en liquide. À la maison, vous pouvez même utiliser du savon à linge ou à vaisselle. 

Qu’en est-il des gels désinfectants?
Les gels hydroalcooliques vont agir comme le savon, c’est-à-dire qu’ils font éclater les membranes des bactéries et des virus. Ils détruisent donc le coronavirus aussi efficacement que le savon. Toutefois, il est préférable de se laver les mains car les gels ne forment pas les petites capsules qui nous débarrassent des débris. Ainsi, on désinfecte mais on ne nettoie pas. Pour cette raison, il est recommandé d’avoir recours aux gels désinfectants uniquement quand on ne peut pas se laver les mains. 

Puisque qu’il faut une certaine proportion d’eau dans la solution pour que l’alcool soit efficace, les gels hydroalcooliques doivent contenir entre 60 % et 80 % d’alcool. Il n’est donc pas recommandé d’avoir recours aux alcools forts (gin, vodka) qui contiennent en général un maximum de 40 % d’alcool – ce qui ne serait pas efficace pour se débarrasser du virus de la COVID-19.

Source : propos tirés d’une entrevue avec la journaliste scientifique Carine Monat diffusée le 1er avril 2020 à l’émission de radio Moteur de recherche animée par Matthieu Dugal sur les ondes de ICI Radio-Canada Première (durée : 11 minutes 19 secondes)

_

Liens utiles :

Coronavirus COVID-19
Quebec.ca/coronavirus
Guide d'autosoins du MSSS
Stress, anxiété et déprime associés à la maladie à coronavirus COVID-19

Vous avez trouvé cet article intéressant? Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir chaque mois les conseils de nos experts directement dans votre boîte courriel.

Retour à l'infolettre

 

Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.